Nouvelles recettes

Rocco DiSpirito parle de son nouveau livre de cuisine italien et Olive Garden

Rocco DiSpirito parle de son nouveau livre de cuisine italien et Olive Garden


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Pendant un certain temps après avoir enseigné aux enfants des écoles locales de New York comment manger sainement, Rocco DiSpirito était de charmantes mamans en Italie tout en préparant son dernier livre de cuisine, Maintenant, mange ça ! italien.

À venir le 25 septembre Maintenant, mange ça ! italien combine les méthodes de cuisson de DiSpirito avec des plats italo-américains contenant moins de 350 calories. Mais ce n'est pas la seule chose dans l'assiette de DiSpirito - il pense étendre son Maintenant, mange ça ! Camion à Los Angeles au cours des six prochains mois, il prévoit également de commencer la livraison avec son camion new-yorkais et lance une nouvelle émission sur l'alimentation saine en septembre.

Nous avons discuté avec DiSpirito lors du lancement par Nestlé du nouveau Coffee-Mate Natural Bliss à propos de son séjour à Sorrente, en Italie, et de la chute de la cuisine italo-américaine.

Alors racontez-nous votre voyage ! Qu'avez-vous appris en Italie ?
C'était comme une école de cuisine parce qu'une fois de plus, on m'a rappelé que les chefs font trop avec la nourriture. C'est pourquoi j'ai spécifiquement travaillé avec des mamans là-bas et non avec des chefs professionnels. Les mamans sont là où ça se passe, surtout en Italie. Les mamans courent le monde là-bas.

Comment avez-vous pensé à cuisiner là-bas ?
Ils respectent vraiment la contribution de chaque ingrédient à un plat et ne font rien pour empêcher cet ingrédient de vivre pleinement son potentiel. Ils disent constamment: "Non, ne mettez pas ça là-dedans! Il n'a pas besoin de poivre noir, pas de pepperoncino, pas de persil, plus d'herbes." Nous, en Amérique, nous recherchons toujours une grande saveur, mais nous n'avons pas d'ingrédients qu'ils ont, nous ajoutons donc des assaisonnements pour que la saveur se produise constamment. Alors que pour eux une tomate est une grenade à main, ils n'ont qu'à allumer la mèche. Ici, nous devons construire la bombe.

Eh bien, nous avons une si grande scène italo-américaine ici.
Beaucoup de gens pensent que New York est le 21st région d'Italie à cause de sa cuisine italienne, mais ce n'est vraiment pas le cas. Les italo-américains, lorsqu'ils sont venus ici, ont dû adopter de nouveaux ingrédients qui n'avaient pas autant de saveur. Ils n'étaient pas nécessairement cultivés localement. Ils ont donc compensé en ajoutant plus de sucre et plus de graisse à la nourriture.

C'est ainsi que nous nous retrouvons avec Olive Garden, où tout est à trois et quatre fromages et quelque chose qui devrait contenir 400 calories équivaut à 1 200 calories.

Avez-vous entendu parler de Marilyn Hagerty ? Elle est devenue virale après avoir écrit une critique positive d'Olive Garden.
Je n'étais pas au courant, mais je suis content qu'elle ait eu une expérience positive.

Eh bien, alors pourquoi l'italien pour votre premier livre sur une seule ethnie ?
je voulais prendre Maintenant, mange ça ! dans une direction qui séparait les aliments ethniques et se concentrait uniquement sur ces ethnies une à la fois. J'ai commencé avec ce que je pensais être la nourriture ethnique la plus populaire du pays, et j'espère faire de l'asiatique ensuite, puis du latin, et continuer à voyager dans ces pays pour apprendre comment ces plats sont réellement préparés de manière originale. Je base mon relooking sur cela, par rapport à ce que nous pensons être notre meilleure estimation de la façon dont ils sont fabriqués.


Avec un nouveau livre de cuisine, des leçons apprises, Rocco DiSpirito tente un retour

NEW YORK – Rocco DiSpirito présente un récit édifiant pour tous ces futurs chefs célèbres.

Parfois, la célébrité joue fort. Et il n'hésitera pas à vous abattre, quel que soit le sérieux de votre cuisine. C'était donc avec DiSpirito, qui en un éclair est passé de superstar culinaire à l'épuisement professionnel de la télé-réalité.

Mais l'histoire de DiSpirito n'est pas terminée. Et la morale peut encore être que la ténacité et le talent peuvent triompher.

"J'ai appris quelques choses importantes en cours de route", a-t-il déclaré récemment en cuisinant à partir de son nouveau livre, "Recettes de la vie réelle de Rocco" (Meredith Books). “Non. 1, ne mordez pas plus que vous ne pouvez mâcher. Cela a été une assez grande leçon pour moi.

Ces jours-ci, DiSpirito mâche beaucoup moins. Ses restaurants et son émission de télévision ont disparu. Son nouveau livre de cuisine a été lancé tranquillement. Et il passe du temps avec sa famille et ses amis tout en faisant du travail caritatif.

C'est une formule improbable pour une relance, et cela pourrait bien fonctionner.

Pendant des années, DiSpirito était incroyablement sûr de lui. En 1997, il a ouvert le restaurant Union Pacific à New York. Le magazine Food & Wine l'a nommé "Meilleur nouveau chef" en 1999. Un an plus tard, le magazine Gourmet l'a qualifié de jeune chef le plus excitant du pays.

En 2003, il a joué dans une émission de téléréalité NBC, "The Restaurant", qui relaterait l'ouverture d'un deuxième restaurant, Rocco's 22nd Street. Un an plus tard, son livre de cuisine, “Flavor,” a remporté un prix James Beard.

Ensuite, les choses se sont effondrées. Le spectacle et le nouveau restaurant ont commencé fort mais ont rapidement été fermés, en partie grâce aux luttes intestines entre DiSpirito et son partenaire commercial. Pendant ce temps, DiSpirito a quitté Union Pacific et un nouveau livre de cuisine a été supprimé.

“Je pensais que nos différences pouvaient être surmontées. À certains égards, ils étaient plus fidèles à eux-mêmes que moi », a déclaré DiSpirito à propos de ses partenaires commerciaux de cette époque. “J'aurais dû être honnête avec moi-même.”

Quelques années de léchage de plaies plus tard, un nouveau buff DiSpirito fait son chemin en arrière. Il a fait des apparitions dans l'émission Bravo’s “Top Chef” et NBC’s “Today”, a un nouveau livre de cuisine et est en pourparlers pour une nouvelle émission de télévision.

"Si Rocco recommence vraiment à vouloir cuisiner, alors il aura un retour devant lui", a déclaré Dana Cowin, rédactrice en chef du magazine Food & Wine. "Pour moi, c'est là qu'il brille. C'est un grand cuisinier.

“Mais cela nécessite de se concentrer sur un seul projet et de mettre sa passion – et il a beaucoup de passion – dans un seul projet.”

Informer la tentative de relance de DiSpirito est une nouvelle mission consistant à ramener les gens dans la cuisine. Et il semble pratiquement évangélique en parlant du triumvirat de la nourriture, de la famille et des amis.

Il fait l'éloge de l'accent croissant mis par l'Amérique sur les ingrédients artisanaux et de haute qualité, mais il craint que cela ne frise l'obsession, ce qui en fin de compte nuit à ce qu'il considère comme la valeur réelle de la cuisine et de l'alimentation. “Ce qui est avec les gens.”

Ce n'est pas révolutionnaire, et DiSpirito reconnaît qu'il entre dans un domaine encombré.

"Il y a certainement beaucoup de gens qui essaient de parler au cuisinier à domicile", a-t-il déclaré. “Mais il n'y a pas beaucoup de chefs professionnels qui le font.”

Il utilise ces compétences qu'il a acquises à l'âge de 16 ans au Culinary Institute of America et qu'il a perfectionné dans des restaurants de Paris à Boston pour montrer que les ingrédients de tous les jours peuvent produire à la maison le " vigoureux, gros et puissant " saveurs que les gens attendent de la cuisine du restaurant. Ce qui pourrait faire du nouveau DiSpirito des parties égales de Rachael Ray et du magazine Gourmet.

Reste à savoir si c'est ce que les gens veulent. C'est son attrait pour tout le monde qui a poussé Ray au sommet. Les Américains associent les grands joueurs culinaires comme DiSpirito à l'agitation et peuvent ne pas sentir que ses astuces appartiennent à leurs cuisines.

Anticipant peut-être cela, DiSpirito a opté pour une approche intuitive pour son nouveau livre de cuisine, qui simplifie les achats et la planification des repas et se concentre sur des recettes qui prennent 30 minutes ou moins à préparer.

Il privilégie également les ingrédients préparés, souvent de marque. C'est là que le réalisme glisse un peu. Peu d'acheteurs que DiSpirito cible sont susceptibles de rechercher sa marque préférée de marinara.

Les recettes vont d'un saumon grillé avec marmelade de miso à un risotto au poulet à base de riz instantané et de poulet rôti.

Si ce dernier élément semble peu probable pour un chef du calibre de DiSpirito, c'est son point de vue. DiSpirito est un chef sans restaurant, le laissant cuisiner comme nous tous. Et il trouve qu'il aime ça.

"Je suis assez satisfait de ce que c'est que de ne pas avoir à me soucier de la gestion quotidienne d'un restaurant", a-t-il déclaré. “Je cuisine plus que jamais, et je peux le faire pour la raison qui compte, pour profiter des autres.”

Crevettes Parmigiano Avec Haricots Blancs Et Olives

Recette adaptée de “Rocco’s Real Life Recipes” par Rocco DiSpirito (Meredith Books, 2007).

2 boîtes (15 onces chacune) de haricots cannellini

½ tasse de garniture pour bruschetta aux olives ou autre condiment aux olives (comme la tapenade) (voir la note de l'acheteur)

Sel et poivre noir fraîchement moulu

2 cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge

1 ½ livre de crevettes moyennes, décortiquées, veines et queues enlevées

1 tasse de fromage Parmigiano-Reggiano râpé

¼ tasse de persil plat frais haché

Pour préparer les haricots : Dans une grande sauteuse à feu moyen-élevé, mélanger les haricots, la marinara et la garniture aux olives. Assaisonnez avec du sel et du poivre. Mettre de côté.

Pour faire griller les crevettes : Pendant ce temps, préchauffer le gril à feu vif. Badigeonner d'huile la lèchefrite tapissée de papier d'aluminium. Disposer les crevettes sur du papier d'aluminium. Assaisonner légèrement avec le sel et le poivre. Saupoudrer uniformément les crevettes de fromage. Placer les crevettes sous le gril pendant 3 à 5 minutes ou jusqu'à ce que le fromage bouillonne et devienne doré.

Servir: Répartir les haricots dans 4 grands bols. Posez les crevettes dessus. Saupoudrer de persil. Servir.

Remarque de l'acheteur : Si vous ne trouvez pas de pâte à tartiner aux olives, utilisez des olives hachées.


Avec un nouveau livre de cuisine, des leçons apprises, Rocco DiSpirito tente un retour

NEW YORK – Rocco DiSpirito présente un récit édifiant pour tous ces futurs chefs célèbres.

Parfois, la célébrité joue fort. Et il n'hésitera pas à vous abattre, peu importe la gravité de votre credo de cuisine. C'était donc avec DiSpirito, qui en un éclair est passé de superstar culinaire à l'épuisement professionnel de la télé-réalité.

Mais l'histoire de DiSpirito n'est pas terminée. Et la morale peut encore être que la ténacité et le talent peuvent triompher.

"J'ai appris quelques choses importantes en cours de route", a-t-il déclaré récemment en cuisinant à partir de son nouveau livre, "Recettes de la vie réelle de Rocco" (Meredith Books). “Non. 1, ne mordez pas plus que vous ne pouvez mâcher. Cela a été une assez grande leçon pour moi.

Ces jours-ci, DiSpirito mâche beaucoup moins. Ses restaurants et son émission de télévision ont disparu. Son nouveau livre de cuisine a eu un déploiement silencieux. Et il passe du temps avec sa famille et ses amis tout en faisant du travail caritatif.

C'est une formule improbable pour une relance, et cela pourrait bien fonctionner.

Pendant des années, DiSpirito était incroyablement sûr de lui. En 1997, il a ouvert le restaurant Union Pacific à New York. Le magazine Food & Wine l'a nommé "Meilleur nouveau chef" en 1999. Un an plus tard, le magazine Gourmet l'a qualifié de jeune chef le plus excitant du pays.

En 2003, il a joué dans une émission de téléréalité NBC, "The Restaurant", qui relaterait l'ouverture d'un deuxième restaurant, Rocco's 22nd Street. Un an plus tard, son livre de cuisine « Flavor » a remporté un prix James Beard.

Ensuite, les choses se sont effondrées. Le spectacle et le nouveau restaurant ont commencé fort mais ont rapidement été fermés, en partie grâce aux luttes intestines entre DiSpirito et son partenaire commercial. Pendant ce temps, DiSpirito a quitté Union Pacific et un nouveau livre de cuisine a été supprimé.

“Je pensais que nos différences pouvaient être surmontées. À certains égards, ils étaient plus fidèles à eux-mêmes que moi », a déclaré DiSpirito à propos de ses partenaires commerciaux de cette époque. “J'aurais dû être honnête avec moi-même.”

Quelques années de léchage de plaies plus tard, un nouveau buff DiSpirito fait son chemin en arrière. Il a fait des apparitions dans l'émission Bravo’s “Top Chef” et NBC’s “Today”, a un nouveau livre de cuisine et est en pourparlers pour une nouvelle émission de télévision.

"Si Rocco recommence vraiment à vouloir cuisiner, alors il aura un retour devant lui", a déclaré Dana Cowin, rédactrice en chef du magazine Food & Wine. "Pour moi, c'est là qu'il brille. C'est un grand cuisinier.

“Mais cela nécessite de se concentrer sur un seul projet et de mettre sa passion – et il a beaucoup de passion – dans un seul projet.”

Informer la tentative de relance de DiSpirito est une nouvelle mission consistant à ramener les gens dans la cuisine. Et il semble pratiquement évangélique en parlant du triumvirat de la nourriture, de la famille et des amis.

Il fait l'éloge de l'accent croissant mis par l'Amérique sur les ingrédients artisanaux et de haute qualité, mais il craint que cela ne frise l'obsession, ce qui en fin de compte nuit à ce qu'il considère comme la valeur réelle de la cuisine et de l'alimentation. “Ce qui est avec les gens.”

Ce n'est pas révolutionnaire, et DiSpirito reconnaît qu'il entre dans un domaine encombré.

"Il y a certainement beaucoup de gens qui essaient de parler au cuisinier à domicile", a-t-il déclaré. “Mais il n'y a pas beaucoup de chefs professionnels qui le font.”

Il utilise ces compétences qu'il a acquises à l'âge de 16 ans au Culinary Institute of America et qu'il a perfectionné dans des restaurants de Paris à Boston pour montrer que les ingrédients de tous les jours peuvent produire à la maison le " vigoureux, gros et puissant " saveurs que les gens attendent de la cuisine du restaurant. Ce qui pourrait faire du nouveau DiSpirito des parties égales de Rachael Ray et du magazine Gourmet.

Reste à savoir si c'est ce que les gens veulent. C'est son attrait pour tout le monde qui a poussé Ray au sommet. Les Américains associent les grands joueurs culinaires comme DiSpirito à l'agitation et peuvent ne pas sentir que ses astuces appartiennent à leurs cuisines.

Anticipant peut-être cela, DiSpirito a opté pour une approche intuitive pour son nouveau livre de cuisine, qui simplifie les achats et la planification des repas et se concentre sur des recettes qui prennent 30 minutes ou moins à préparer.

Il privilégie également les ingrédients préparés, souvent de marque. C'est là que le réalisme glisse un peu. Peu d'acheteurs que DiSpirito cible sont susceptibles de rechercher sa marque préférée de marinara.

Les recettes vont d'un saumon grillé avec marmelade de miso à un risotto au poulet à base de riz instantané et de poulet rôti.

Si ce dernier élément semble peu probable pour un chef du calibre de DiSpirito, c'est son point de vue. DiSpirito est un chef sans restaurant, le laissant cuisiner comme nous tous. Et il trouve qu'il aime ça.

"Je suis assez satisfait de ce que c'est que de ne pas avoir à me soucier de la gestion quotidienne d'un restaurant", a-t-il déclaré. “Je cuisine plus que jamais, et je peux le faire pour la raison qui compte, pour profiter des autres.”

Crevettes Parmigiano Avec Haricots Blancs Et Olives

Recette adaptée de “Rocco’s Real Life Recipes” par Rocco DiSpirito (Meredith Books, 2007).

2 boîtes (15 onces chacune) de haricots cannellini

½ tasse de garniture pour bruschetta aux olives ou autre condiment aux olives (comme la tapenade) (voir la note de l'acheteur)

Sel et poivre noir fraîchement moulu

2 cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge

1 ½ livre de crevettes moyennes, décortiquées, nervures et queues enlevées

1 tasse de fromage Parmigiano-Reggiano râpé

¼ tasse de persil plat frais haché

Pour préparer les haricots : Dans une grande sauteuse à feu moyen-élevé, mélanger les haricots, la marinara et la garniture aux olives. Assaisonnez avec du sel et du poivre. Mettre de côté.

Pour faire griller les crevettes : Pendant ce temps, préchauffer le gril à feu vif. Badigeonner d'huile la lèchefrite tapissée de papier d'aluminium. Disposer les crevettes sur du papier d'aluminium. Assaisonner légèrement avec le sel et le poivre. Saupoudrer uniformément les crevettes de fromage. Placer les crevettes sous le gril pendant 3 à 5 minutes ou jusqu'à ce que le fromage bouillonne et devienne doré.

Servir: Répartir les haricots dans 4 grands bols. Posez les crevettes dessus. Saupoudrer de persil. Servir.

Remarque de l'acheteur : Si vous ne trouvez pas de pâte à tartiner aux olives, utilisez des olives hachées.


Avec un nouveau livre de cuisine, des leçons apprises, Rocco DiSpirito tente un retour

NEW YORK – Rocco DiSpirito présente un récit édifiant pour tous ces futurs chefs célèbres.

Parfois, la célébrité joue fort. Et il n'hésitera pas à vous abattre, peu importe la gravité de votre credo de cuisine. C'était donc avec DiSpirito, qui en un éclair est passé de superstar culinaire à l'épuisement professionnel de la télé-réalité.

Mais l'histoire de DiSpirito n'est pas terminée. Et la morale peut encore être que la ténacité et le talent peuvent triompher.

"J'ai appris quelques choses importantes en cours de route", a-t-il déclaré récemment en cuisinant à partir de son nouveau livre, "Recettes de la vie réelle de Rocco" (Meredith Books). “Non. 1, ne mordez pas plus que vous ne pouvez mâcher. Cela a été une assez grande leçon pour moi.

Ces jours-ci, DiSpirito mâche beaucoup moins. Ses restaurants et son émission de télévision ont disparu. Son nouveau livre de cuisine a été lancé tranquillement. Et il passe du temps avec sa famille et ses amis tout en faisant du travail caritatif.

C'est une formule improbable pour une relance, et cela pourrait bien fonctionner.

Pendant des années, DiSpirito était incroyablement sûr de lui. En 1997, il a ouvert le restaurant Union Pacific à New York. Le magazine Food & Wine l'a nommé "Meilleur nouveau chef" en 1999. Un an plus tard, le magazine Gourmet l'a qualifié de jeune chef le plus excitant du pays.

En 2003, il a joué dans une émission de téléréalité NBC, "The Restaurant", qui relaterait l'ouverture d'un deuxième restaurant, Rocco's 22nd Street. Un an plus tard, son livre de cuisine, “Flavor,” a remporté un prix James Beard.

Ensuite, les choses se sont effondrées. Le spectacle et le nouveau restaurant ont commencé fort mais ont rapidement été fermés, en partie grâce aux luttes intestines entre DiSpirito et son partenaire commercial. Pendant ce temps, DiSpirito a quitté Union Pacific et un nouveau livre de cuisine a été supprimé.

“Je pensais que nos différences pouvaient être surmontées. À certains égards, ils étaient plus fidèles à eux-mêmes que moi », a déclaré DiSpirito à propos de ses partenaires commerciaux de cette époque. “J'aurais dû être honnête avec moi-même.”

Quelques années de léchage de plaies plus tard, un nouveau buff DiSpirito fait son chemin en arrière. Il a fait des apparitions dans l'émission Bravo’s “Top Chef” et NBC’s “Today”, a un nouveau livre de cuisine et est en pourparlers pour une nouvelle émission de télévision.

"Si Rocco recommence vraiment à vouloir cuisiner, alors il aura un retour devant lui", a déclaré Dana Cowin, rédactrice en chef du magazine Food & Wine. "Pour moi, c'est là qu'il brille. C'est un grand cuisinier.

“Mais cela nécessite de se concentrer sur un seul projet et de mettre sa passion – et il a beaucoup de passion – dans un seul projet.”

Informer la tentative de relance de DiSpirito est une nouvelle mission consistant à ramener les gens dans la cuisine. Et il semble pratiquement évangélique en parlant du triumvirat de la nourriture, de la famille et des amis.

Il fait l'éloge de l'accent croissant mis par l'Amérique sur les ingrédients artisanaux et de haute qualité, mais il craint que cela ne frise l'obsession, ce qui en fin de compte nuit à ce qu'il considère comme la valeur réelle de la cuisine et de l'alimentation. “Ce qui est avec les gens.”

Ce n'est pas révolutionnaire, et DiSpirito reconnaît qu'il entre dans un domaine encombré.

"Il y a certainement beaucoup de gens qui essaient de parler au cuisinier à domicile", a-t-il déclaré. “Mais il n'y a pas beaucoup de chefs professionnels qui le font.”

Il utilise ces compétences qu'il a acquises à l'âge de 16 ans au Culinary Institute of America et qu'il a perfectionné dans des restaurants de Paris à Boston pour montrer que les ingrédients de tous les jours peuvent produire à la maison le "lustré, gros, puissant" saveurs que les gens attendent de la cuisine du restaurant. Ce qui pourrait faire du nouveau DiSpirito des parties égales de Rachael Ray et du magazine Gourmet.

Reste à savoir si c'est ce que les gens veulent. C'est son attrait pour tout le monde qui a poussé Ray au sommet. Les Américains associent les grands joueurs culinaires comme DiSpirito à l'agitation et peuvent ne pas sentir que ses astuces appartiennent à leurs cuisines.

Anticipant peut-être cela, DiSpirito a opté pour une approche intuitive pour son nouveau livre de cuisine, qui simplifie les achats et la planification des repas et se concentre sur des recettes qui prennent 30 minutes ou moins à préparer.

Il privilégie également les ingrédients préparés, souvent de marque. C'est là que le réalisme glisse un peu. Peu d'acheteurs que DiSpirito cible sont susceptibles de rechercher sa marque préférée de marinara.

Les recettes vont d'un saumon grillé avec marmelade de miso à un risotto au poulet à base de riz instantané et de poulet rôti.

Si ce dernier élément semble peu probable pour un chef du calibre de DiSpirito, c'est son point de vue. DiSpirito est un chef sans restaurant, le laissant cuisiner comme nous tous. Et il trouve qu'il aime ça.

"Je suis assez satisfait de ce que c'est que de ne pas avoir à me soucier de la gestion quotidienne d'un restaurant", a-t-il déclaré. “Je cuisine plus que jamais, et je peux le faire pour la raison qui compte, pour profiter des autres.”

Crevettes Parmigiano Avec Haricots Blancs Et Olives

Recette adaptée de “Rocco’s Real Life Recipes” par Rocco DiSpirito (Meredith Books, 2007).

2 boîtes (15 onces chacune) de haricots cannellini

½ tasse de garniture pour bruschetta aux olives ou autre condiment aux olives (comme la tapenade) (voir la note de l'acheteur)

Sel et poivre noir fraîchement moulu

2 cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge

1 ½ livre de crevettes moyennes, décortiquées, nervures et queues enlevées

1 tasse de fromage Parmigiano-Reggiano râpé

¼ tasse de persil plat frais haché

Pour préparer les haricots : Dans une grande sauteuse à feu moyen-élevé, mélanger les haricots, la marinara et la garniture aux olives. Assaisonnez avec du sel et du poivre. Mettre de côté.

Pour faire griller les crevettes : Pendant ce temps, préchauffer le gril à feu vif. Badigeonner d'huile la lèchefrite tapissée de papier d'aluminium. Disposer les crevettes sur du papier d'aluminium. Assaisonner légèrement avec le sel et le poivre. Saupoudrer uniformément les crevettes de fromage. Placer les crevettes sous le gril pendant 3 à 5 minutes ou jusqu'à ce que le fromage bouillonne et devienne doré.

Servir: Répartir les haricots dans 4 grands bols. Posez les crevettes dessus. Saupoudrer de persil. Servir.

Remarque de l'acheteur : Si vous ne trouvez pas de pâte à tartiner aux olives, utilisez des olives hachées.


Avec un nouveau livre de cuisine, des leçons apprises, Rocco DiSpirito tente un retour

NEW YORK – Rocco DiSpirito présente un récit édifiant pour tous ces futurs chefs célèbres.

Parfois, la célébrité joue fort. Et il n'hésitera pas à vous abattre, peu importe la gravité de votre credo de cuisine. C'était donc avec DiSpirito, qui en un éclair est passé de superstar culinaire à l'épuisement professionnel de la télé-réalité.

Mais l'histoire de DiSpirito n'est pas terminée. Et la morale peut encore être que la ténacité et le talent peuvent triompher.

"J'ai appris quelques choses importantes en cours de route", a-t-il déclaré récemment en cuisinant à partir de son nouveau livre, "Recettes de la vie réelle de Rocco" (Meredith Books). “Non. 1, ne mordez pas plus que vous ne pouvez mâcher. Cela a été une assez grande leçon pour moi.

Ces jours-ci, DiSpirito mâche beaucoup moins. Ses restaurants et son émission de télévision ont disparu. Son nouveau livre de cuisine a été lancé tranquillement. Et il passe du temps avec sa famille et ses amis tout en faisant du travail caritatif.

C'est une formule improbable pour une relance, et cela pourrait bien fonctionner.

Pendant des années, DiSpirito était incroyablement sûr de lui. En 1997, il a ouvert le restaurant Union Pacific à New York. Le magazine Food & Wine l'a nommé "Meilleur nouveau chef" en 1999. Un an plus tard, le magazine Gourmet l'a qualifié de jeune chef le plus excitant du pays.

En 2003, il a joué dans une émission de téléréalité NBC, "The Restaurant", qui relaterait l'ouverture d'un deuxième restaurant, Rocco's 22nd Street. Un an plus tard, son livre de cuisine, “Flavor,” a remporté un prix James Beard.

Ensuite, les choses se sont effondrées. Le spectacle et le nouveau restaurant ont commencé fort mais ont rapidement été fermés, en partie grâce aux luttes intestines entre DiSpirito et son partenaire commercial. Pendant ce temps, DiSpirito a quitté Union Pacific et un nouveau livre de cuisine a été supprimé.

“Je pensais que nos différences pouvaient être surmontées. À certains égards, ils étaient plus fidèles à eux-mêmes que moi », a déclaré DiSpirito à propos de ses partenaires commerciaux de cette époque. “J'aurais dû être honnête avec moi-même.”

Quelques années de léchage de plaies plus tard, un nouveau buff DiSpirito fait son chemin en arrière. Il a fait des apparitions dans l'émission Bravo’s “Top Chef” et NBC’s “Today”, a un nouveau livre de cuisine et est en pourparlers pour une nouvelle émission de télévision.

"Si Rocco recommence vraiment à vouloir cuisiner, alors il aura un retour devant lui", a déclaré Dana Cowin, rédactrice en chef du magazine Food & Wine. "Pour moi, c'est là qu'il brille. C'est un grand cuisinier.

“Mais cela nécessite de se concentrer sur un seul projet et de mettre sa passion – et il a beaucoup de passion – dans un seul projet.”

Informer la tentative de relance de DiSpirito est une nouvelle mission consistant à ramener les gens dans la cuisine. Et il semble pratiquement évangélique en parlant du triumvirat de la nourriture, de la famille et des amis.

Il loue l'accent croissant de l'Amérique sur les ingrédients artisanaux et de haute qualité, mais il craint que cela puisse friser l'obsession, ce qui en fin de compte diminue ce qu'il considère comme la valeur réelle de la cuisine et de la nourriture. “Ce qui est avec les gens.”

Ce n'est pas révolutionnaire, et DiSpirito reconnaît qu'il entre dans un domaine encombré.

"Il y a certainement beaucoup de gens qui essaient de parler au cuisinier à domicile", a-t-il déclaré. “Mais il n'y a pas beaucoup de chefs professionnels qui le font.”

Il utilise ces compétences qu'il a acquises à l'âge de 16 ans au Culinary Institute of America et qu'il a perfectionné dans des restaurants de Paris à Boston pour montrer que les ingrédients de tous les jours peuvent produire à la maison le " vigoureux, gros et puissant " saveurs que les gens attendent de la cuisine du restaurant. Ce qui pourrait faire du nouveau DiSpirito des parties égales de Rachael Ray et du magazine Gourmet.

Reste à savoir si c'est ce que les gens veulent. C'est son attrait pour tout le monde qui a poussé Ray au sommet. Les Américains associent les grands joueurs culinaires comme DiSpirito à l'agitation et peuvent ne pas sentir que ses astuces appartiennent à leurs cuisines.

Anticipant peut-être cela, DiSpirito a opté pour une approche intuitive pour son nouveau livre de cuisine, qui simplifie les achats et la planification des repas et se concentre sur des recettes qui prennent 30 minutes ou moins à préparer.

Il privilégie également les ingrédients préparés, souvent de marque. C'est là que le réalisme glisse un peu. Peu d'acheteurs que DiSpirito cible sont susceptibles de rechercher sa marque préférée de marinara.

Les recettes vont d'un saumon grillé avec marmelade de miso à un risotto au poulet à base de riz instantané et de poulet rôti.

Si ce dernier élément semble peu probable pour un chef du calibre de DiSpirito, c'est son point de vue. DiSpirito est un chef sans restaurant, le laissant cuisiner comme nous tous. Et il trouve qu'il aime ça.

"Je suis assez satisfait de ce que c'est que de ne pas avoir à me soucier de la gestion quotidienne d'un restaurant", a-t-il déclaré. “Je cuisine plus que jamais, et je peux le faire pour la raison qui compte, pour profiter des autres.”

Crevettes Parmigiano Avec Haricots Blancs Et Olives

Recette adaptée de “Rocco’s Real Life Recipes” par Rocco DiSpirito (Meredith Books, 2007).

2 boîtes (15 onces chacune) de haricots cannellini

½ tasse de garniture pour bruschetta aux olives ou autre condiment aux olives (comme la tapenade) (voir la note de l'acheteur)

Sel et poivre noir fraîchement moulu

2 cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge

1 ½ livre de crevettes moyennes, décortiquées, nervures et queues enlevées

1 tasse de fromage Parmigiano-Reggiano râpé

¼ tasse de persil plat frais haché

Pour préparer les haricots : Dans une grande sauteuse à feu moyen-élevé, mélanger les haricots, la marinara et la garniture aux olives. Assaisonnez avec du sel et du poivre. Mettre de côté.

Pour faire griller les crevettes : Pendant ce temps, préchauffer le gril à feu vif. Badigeonner d'huile la lèchefrite tapissée de papier d'aluminium. Disposer les crevettes sur du papier d'aluminium. Assaisonner légèrement avec le sel et le poivre. Saupoudrer uniformément les crevettes de fromage. Placer les crevettes sous le gril pendant 3 à 5 minutes ou jusqu'à ce que le fromage bouillonne et devienne doré.

Servir: Répartir les haricots dans 4 grands bols. Posez les crevettes dessus. Saupoudrer de persil. Servir.

Remarque de l'acheteur : Si vous ne trouvez pas de pâte à tartiner aux olives, utilisez des olives hachées.


Avec un nouveau livre de cuisine, des leçons apprises, Rocco DiSpirito tente un retour

NEW YORK – Rocco DiSpirito présente un récit édifiant pour tous ces futurs chefs célèbres.

Parfois, la célébrité joue fort. Et il n'hésitera pas à vous abattre, peu importe la gravité de votre credo de cuisine. C'était donc avec DiSpirito, qui en un éclair est passé de superstar culinaire à l'épuisement professionnel de la télé-réalité.

Mais l'histoire de DiSpirito n'est pas terminée. Et la morale peut encore être que la ténacité et le talent peuvent triompher.

"J'ai appris quelques choses importantes en cours de route", a-t-il déclaré récemment en cuisinant à partir de son nouveau livre, "Recettes de la vie réelle de Rocco" (Meredith Books). “Non. 1, ne mordez pas plus que vous ne pouvez mâcher. Cela a été une assez grande leçon pour moi.

Ces jours-ci, DiSpirito mâche beaucoup moins. Ses restaurants et son émission de télévision ont disparu. Son nouveau livre de cuisine a été lancé tranquillement. Et il passe du temps avec sa famille et ses amis tout en faisant du travail caritatif.

C'est une formule improbable pour une relance, et cela pourrait bien fonctionner.

Pendant des années, DiSpirito était incroyablement sûr de lui. En 1997, il a ouvert le restaurant Union Pacific à New York. Le magazine Food & Wine l'a nommé "Meilleur nouveau chef" en 1999. Un an plus tard, le magazine Gourmet l'a qualifié de jeune chef le plus excitant du pays.

En 2003, il a joué dans une émission de téléréalité NBC, "The Restaurant", qui relaterait l'ouverture d'un deuxième restaurant, Rocco's 22nd Street. Un an plus tard, son livre de cuisine, “Flavor,” a remporté un prix James Beard.

Ensuite, les choses se sont effondrées. Le spectacle et le nouveau restaurant ont commencé fort mais ont rapidement été fermés, en partie grâce aux luttes intestines entre DiSpirito et son partenaire commercial. Pendant ce temps, DiSpirito a quitté Union Pacific et un nouveau livre de cuisine a été supprimé.

“Je pensais que nos différences pouvaient être surmontées. À certains égards, ils étaient plus fidèles à eux-mêmes que moi », a déclaré DiSpirito à propos de ses partenaires commerciaux de cette époque. “J'aurais dû être honnête avec moi-même.”

Quelques années de léchage de plaies plus tard, un nouveau buff DiSpirito fait son chemin en arrière. Il a fait des apparitions dans l'émission Bravo’s “Top Chef” et NBC’s “Today”, a un nouveau livre de cuisine et est en pourparlers pour une nouvelle émission de télévision.

"Si Rocco recommence vraiment à vouloir cuisiner, alors il aura un retour devant lui", a déclaré Dana Cowin, rédactrice en chef du magazine Food & Wine. "Pour moi, c'est là qu'il brille. C'est un grand cuisinier.

“Mais cela nécessite de se concentrer sur un seul projet et de mettre sa passion – et il a beaucoup de passion – dans un seul projet.”

Informer la tentative de relance de DiSpirito est une nouvelle mission consistant à ramener les gens dans la cuisine. Et il semble pratiquement évangélique en parlant du triumvirat de la nourriture, de la famille et des amis.

Il fait l'éloge de l'accent croissant mis par l'Amérique sur les ingrédients artisanaux et de haute qualité, mais il craint que cela ne frise l'obsession, ce qui en fin de compte nuit à ce qu'il considère comme la valeur réelle de la cuisine et de l'alimentation. “Ce qui est avec les gens.”

Ce n'est pas révolutionnaire, et DiSpirito reconnaît qu'il entre dans un domaine encombré.

"Il y a certainement beaucoup de gens qui essaient de parler au cuisinier à domicile", a-t-il déclaré. “Mais il n'y a pas beaucoup de chefs professionnels qui le font.”

Il utilise ces compétences qu'il a acquises à l'âge de 16 ans au Culinary Institute of America et qu'il a perfectionné dans des restaurants de Paris à Boston pour montrer que les ingrédients de tous les jours peuvent produire à la maison le " vigoureux, gros et puissant " saveurs que les gens attendent de la cuisine du restaurant. Ce qui pourrait faire du nouveau DiSpirito des parties égales de Rachael Ray et du magazine Gourmet.

Reste à savoir si c'est ce que les gens veulent. C'est son attrait pour tout le monde qui a poussé Ray au sommet. Les Américains associent les grands joueurs culinaires comme DiSpirito à l'agitation et peuvent ne pas sentir que ses astuces appartiennent à leurs cuisines.

Perhaps anticipating this, DiSpirito opted for an intuitive approach for his new cookbook, one that simplifies shopping and meal planning and focuses on recipes that take 30 minutes or less to prepare.

He also favors prepared ingredients, often by brand name. This is where the realism slips a bit. Few of the shoppers DiSpirito is targeting are likely to hunt for his favored brand of marinara.

Recipes run from a broiled salmon with miso marmalade to a chicken risotto drawn from instant rice and rotisserie chicken.

If that last item seems unlikely for a chef of DiSpirito’s caliber, that’s his point. DiSpirito is a chef without a restaurant, leaving him to cook like the rest of us. And he’s finding he likes it.

“I’m pretty pleased with what it’s like to not have to worry about the day-to-day of running a restaurant,” he said. “I get to cook more than ever, and I get to do it for the reason that matters, to enjoy other people.”

Shrimp Parmigiano With White Beans And Olives

Recipe adapted from “Rocco’s Real Life Recipes” by Rocco DiSpirito (Meredith Books, 2007).

2 cans (15 ounces each) cannellini beans

½ cup olive bruschetta topping or other olive condiment (such as tapenade) (see shopper’s note)

Sel et poivre noir fraîchement moulu

2 cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge

1½ pounds medium shrimp, peeled, veins and tails removed

1 cup grated Parmigiano-Reggiano cheese

¼ cup chopped fresh flat-leaf parsley

To prepare beans: In large sauté pan over medium-high heat, combine beans, marinara and olive topping. Assaisonnez avec du sel et du poivre. Mettre de côté.

To broil shrimp: Meanwhile, preheat broiler to high. Brush foil-lined broiler pan with oil. Arrange shrimp on foil. Season lightly with salt and pepper. Sprinkle shrimp evenly with cheese. Place shrimp under broiler for 3 to 5 minutes or until cheese bubbles and turns golden brown.

To serve: Divide beans among 4 large bowls. Set shrimp over them. Saupoudrer de persil. Servir.

Shopper’s note: If you can’t find olive spread, use chopped olives.


With new cookbook, lessons learned, Rocco DiSpirito attempts a comeback

NEW YORK – Rocco DiSpirito presents a cautionary tale for all those would-be celebrity chefs.

Sometimes, fame plays hard. And it won’t hesitate to take you down, no matter how serious your kitchen cred. So it was with DiSpirito, who in a flash went from culinary superstar to reality TV burnout.

But DiSpirito’s story is un-finished. And the moral may yet be that tenacity and talent can triumph.

“I’ve learned a couple of important things along the way,” he said recently while cooking from his new book, “Rocco’s Real Life Recipes” (Meredith Books). “No. 1, don’t bite off more than you can chew. That’s been a pretty big lesson for me.”

These days, DiSpirito is chewing far less. His restaurants and television show are gone. His new cookbook got a quiet rollout. And he’s spending time with family and friends while doing charity work.

It’s an unlikely formula for a relaunch, and it might just work.

For years, DiSpirito was amazingly surefooted. In 1997, he opened New York’s Union Pacific restaurant to acclaim. Food & Wine magazine named him “Best New Chef” in 1999. A year later, Gourmet magazine called him the nation’s most exciting young chef.

In 2003, he starred in an NBC reality show, “The Restaurant,” which would chronicle the opening of a second eatery, Rocco’s 22nd Street. A year later, his cookbook, “Flavor,” won a James Beard award.

Then, things crumbled. The show and new restaurant started strong but soon were shuttered, thanks partly to infighting between DiSpirito and his business partner. Meanwhile, DiSpirito left Union Pacific, and a new cookbook got panned.

“I thought our differences could be overcome. In some ways, they were more true to themselves than I was,” DiSpirito said of his business partners from that era. “I should have been honest with myself.”

A few years of wound licking later, a newly buff DiSpirito is inching his way back. He has made guest appearances on Bravo’s “Top Chef” and NBC’s “Today” show, has a new cookbook and is in talks for a new television show.

“If Rocco genuinely gets back to wanting to cook, then he will have a comeback ahead of him,” said Dana Cowin, editor in chief of Food & Wine magazine. “To me, that’s where he shines. He is a great cook.

“But that requires focusing on a single project and putting his passion – and he has a lot of passion – into one project.”

Informing DiSpirito’s re-launch attempt is a new mission – returning people to the kitchen. And he sounds practically evangelical talking about the triumvirate of food, family and friends.

He praises America’s growing focus on artisanal and high-quality ingredients, but he worries it can border on obsession, which ultimately detracts from what he considers the real value of cooking and eating. “Which is being with people.”

This isn’t groundbreaking stuff, and DiSpirito acknowledges he is entering a crowded field.

“There definitely are a lot of people out there trying to talk to the home cook,” he said. “But there aren’t a whole lot of professional chefs out there doing it.”

He’s using those skills – learned when he was 16 at the Culinary Institute of America and honed in restaurants from Paris to Boston – to show that everyday ingredients can produce at home the “lusty, big, powerful” flavors people expect from restaurant cooking. Which might make the new DiSpirito equal parts Rachael Ray and Gourmet magazine.

What remains to be seen is whether that’s what people want. It’s her everyman appeal that pushed Ray to the top. Americans associate culinary high rollers like DiSpirito with fussiness and may not feel his tricks belong in their kitchens.

Perhaps anticipating this, DiSpirito opted for an intuitive approach for his new cookbook, one that simplifies shopping and meal planning and focuses on recipes that take 30 minutes or less to prepare.

He also favors prepared ingredients, often by brand name. This is where the realism slips a bit. Few of the shoppers DiSpirito is targeting are likely to hunt for his favored brand of marinara.

Recipes run from a broiled salmon with miso marmalade to a chicken risotto drawn from instant rice and rotisserie chicken.

If that last item seems unlikely for a chef of DiSpirito’s caliber, that’s his point. DiSpirito is a chef without a restaurant, leaving him to cook like the rest of us. And he’s finding he likes it.

“I’m pretty pleased with what it’s like to not have to worry about the day-to-day of running a restaurant,” he said. “I get to cook more than ever, and I get to do it for the reason that matters, to enjoy other people.”

Shrimp Parmigiano With White Beans And Olives

Recipe adapted from “Rocco’s Real Life Recipes” by Rocco DiSpirito (Meredith Books, 2007).

2 cans (15 ounces each) cannellini beans

½ cup olive bruschetta topping or other olive condiment (such as tapenade) (see shopper’s note)

Sel et poivre noir fraîchement moulu

2 cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge

1½ pounds medium shrimp, peeled, veins and tails removed

1 cup grated Parmigiano-Reggiano cheese

¼ cup chopped fresh flat-leaf parsley

To prepare beans: In large sauté pan over medium-high heat, combine beans, marinara and olive topping. Assaisonnez avec du sel et du poivre. Mettre de côté.

To broil shrimp: Meanwhile, preheat broiler to high. Brush foil-lined broiler pan with oil. Arrange shrimp on foil. Season lightly with salt and pepper. Sprinkle shrimp evenly with cheese. Place shrimp under broiler for 3 to 5 minutes or until cheese bubbles and turns golden brown.

To serve: Divide beans among 4 large bowls. Set shrimp over them. Saupoudrer de persil. Servir.

Shopper’s note: If you can’t find olive spread, use chopped olives.


With new cookbook, lessons learned, Rocco DiSpirito attempts a comeback

NEW YORK – Rocco DiSpirito presents a cautionary tale for all those would-be celebrity chefs.

Sometimes, fame plays hard. And it won’t hesitate to take you down, no matter how serious your kitchen cred. So it was with DiSpirito, who in a flash went from culinary superstar to reality TV burnout.

But DiSpirito’s story is un-finished. And the moral may yet be that tenacity and talent can triumph.

“I’ve learned a couple of important things along the way,” he said recently while cooking from his new book, “Rocco’s Real Life Recipes” (Meredith Books). “No. 1, don’t bite off more than you can chew. That’s been a pretty big lesson for me.”

These days, DiSpirito is chewing far less. His restaurants and television show are gone. His new cookbook got a quiet rollout. And he’s spending time with family and friends while doing charity work.

It’s an unlikely formula for a relaunch, and it might just work.

For years, DiSpirito was amazingly surefooted. In 1997, he opened New York’s Union Pacific restaurant to acclaim. Food & Wine magazine named him “Best New Chef” in 1999. A year later, Gourmet magazine called him the nation’s most exciting young chef.

In 2003, he starred in an NBC reality show, “The Restaurant,” which would chronicle the opening of a second eatery, Rocco’s 22nd Street. A year later, his cookbook, “Flavor,” won a James Beard award.

Then, things crumbled. The show and new restaurant started strong but soon were shuttered, thanks partly to infighting between DiSpirito and his business partner. Meanwhile, DiSpirito left Union Pacific, and a new cookbook got panned.

“I thought our differences could be overcome. In some ways, they were more true to themselves than I was,” DiSpirito said of his business partners from that era. “I should have been honest with myself.”

A few years of wound licking later, a newly buff DiSpirito is inching his way back. He has made guest appearances on Bravo’s “Top Chef” and NBC’s “Today” show, has a new cookbook and is in talks for a new television show.

“If Rocco genuinely gets back to wanting to cook, then he will have a comeback ahead of him,” said Dana Cowin, editor in chief of Food & Wine magazine. “To me, that’s where he shines. He is a great cook.

“But that requires focusing on a single project and putting his passion – and he has a lot of passion – into one project.”

Informing DiSpirito’s re-launch attempt is a new mission – returning people to the kitchen. And he sounds practically evangelical talking about the triumvirate of food, family and friends.

He praises America’s growing focus on artisanal and high-quality ingredients, but he worries it can border on obsession, which ultimately detracts from what he considers the real value of cooking and eating. “Which is being with people.”

This isn’t groundbreaking stuff, and DiSpirito acknowledges he is entering a crowded field.

“There definitely are a lot of people out there trying to talk to the home cook,” he said. “But there aren’t a whole lot of professional chefs out there doing it.”

He’s using those skills – learned when he was 16 at the Culinary Institute of America and honed in restaurants from Paris to Boston – to show that everyday ingredients can produce at home the “lusty, big, powerful” flavors people expect from restaurant cooking. Which might make the new DiSpirito equal parts Rachael Ray and Gourmet magazine.

What remains to be seen is whether that’s what people want. It’s her everyman appeal that pushed Ray to the top. Americans associate culinary high rollers like DiSpirito with fussiness and may not feel his tricks belong in their kitchens.

Perhaps anticipating this, DiSpirito opted for an intuitive approach for his new cookbook, one that simplifies shopping and meal planning and focuses on recipes that take 30 minutes or less to prepare.

He also favors prepared ingredients, often by brand name. This is where the realism slips a bit. Few of the shoppers DiSpirito is targeting are likely to hunt for his favored brand of marinara.

Recipes run from a broiled salmon with miso marmalade to a chicken risotto drawn from instant rice and rotisserie chicken.

If that last item seems unlikely for a chef of DiSpirito’s caliber, that’s his point. DiSpirito is a chef without a restaurant, leaving him to cook like the rest of us. And he’s finding he likes it.

“I’m pretty pleased with what it’s like to not have to worry about the day-to-day of running a restaurant,” he said. “I get to cook more than ever, and I get to do it for the reason that matters, to enjoy other people.”

Shrimp Parmigiano With White Beans And Olives

Recipe adapted from “Rocco’s Real Life Recipes” by Rocco DiSpirito (Meredith Books, 2007).

2 cans (15 ounces each) cannellini beans

½ cup olive bruschetta topping or other olive condiment (such as tapenade) (see shopper’s note)

Sel et poivre noir fraîchement moulu

2 cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge

1½ pounds medium shrimp, peeled, veins and tails removed

1 cup grated Parmigiano-Reggiano cheese

¼ cup chopped fresh flat-leaf parsley

To prepare beans: In large sauté pan over medium-high heat, combine beans, marinara and olive topping. Assaisonnez avec du sel et du poivre. Mettre de côté.

To broil shrimp: Meanwhile, preheat broiler to high. Brush foil-lined broiler pan with oil. Arrange shrimp on foil. Season lightly with salt and pepper. Sprinkle shrimp evenly with cheese. Place shrimp under broiler for 3 to 5 minutes or until cheese bubbles and turns golden brown.

To serve: Divide beans among 4 large bowls. Set shrimp over them. Saupoudrer de persil. Servir.

Shopper’s note: If you can’t find olive spread, use chopped olives.


With new cookbook, lessons learned, Rocco DiSpirito attempts a comeback

NEW YORK – Rocco DiSpirito presents a cautionary tale for all those would-be celebrity chefs.

Sometimes, fame plays hard. And it won’t hesitate to take you down, no matter how serious your kitchen cred. So it was with DiSpirito, who in a flash went from culinary superstar to reality TV burnout.

But DiSpirito’s story is un-finished. And the moral may yet be that tenacity and talent can triumph.

“I’ve learned a couple of important things along the way,” he said recently while cooking from his new book, “Rocco’s Real Life Recipes” (Meredith Books). “No. 1, don’t bite off more than you can chew. That’s been a pretty big lesson for me.”

These days, DiSpirito is chewing far less. His restaurants and television show are gone. His new cookbook got a quiet rollout. And he’s spending time with family and friends while doing charity work.

It’s an unlikely formula for a relaunch, and it might just work.

For years, DiSpirito was amazingly surefooted. In 1997, he opened New York’s Union Pacific restaurant to acclaim. Food & Wine magazine named him “Best New Chef” in 1999. A year later, Gourmet magazine called him the nation’s most exciting young chef.

In 2003, he starred in an NBC reality show, “The Restaurant,” which would chronicle the opening of a second eatery, Rocco’s 22nd Street. A year later, his cookbook, “Flavor,” won a James Beard award.

Then, things crumbled. The show and new restaurant started strong but soon were shuttered, thanks partly to infighting between DiSpirito and his business partner. Meanwhile, DiSpirito left Union Pacific, and a new cookbook got panned.

“I thought our differences could be overcome. In some ways, they were more true to themselves than I was,” DiSpirito said of his business partners from that era. “I should have been honest with myself.”

A few years of wound licking later, a newly buff DiSpirito is inching his way back. He has made guest appearances on Bravo’s “Top Chef” and NBC’s “Today” show, has a new cookbook and is in talks for a new television show.

“If Rocco genuinely gets back to wanting to cook, then he will have a comeback ahead of him,” said Dana Cowin, editor in chief of Food & Wine magazine. “To me, that’s where he shines. He is a great cook.

“But that requires focusing on a single project and putting his passion – and he has a lot of passion – into one project.”

Informing DiSpirito’s re-launch attempt is a new mission – returning people to the kitchen. And he sounds practically evangelical talking about the triumvirate of food, family and friends.

He praises America’s growing focus on artisanal and high-quality ingredients, but he worries it can border on obsession, which ultimately detracts from what he considers the real value of cooking and eating. “Which is being with people.”

This isn’t groundbreaking stuff, and DiSpirito acknowledges he is entering a crowded field.

“There definitely are a lot of people out there trying to talk to the home cook,” he said. “But there aren’t a whole lot of professional chefs out there doing it.”

He’s using those skills – learned when he was 16 at the Culinary Institute of America and honed in restaurants from Paris to Boston – to show that everyday ingredients can produce at home the “lusty, big, powerful” flavors people expect from restaurant cooking. Which might make the new DiSpirito equal parts Rachael Ray and Gourmet magazine.

What remains to be seen is whether that’s what people want. It’s her everyman appeal that pushed Ray to the top. Americans associate culinary high rollers like DiSpirito with fussiness and may not feel his tricks belong in their kitchens.

Perhaps anticipating this, DiSpirito opted for an intuitive approach for his new cookbook, one that simplifies shopping and meal planning and focuses on recipes that take 30 minutes or less to prepare.

He also favors prepared ingredients, often by brand name. This is where the realism slips a bit. Few of the shoppers DiSpirito is targeting are likely to hunt for his favored brand of marinara.

Recipes run from a broiled salmon with miso marmalade to a chicken risotto drawn from instant rice and rotisserie chicken.

If that last item seems unlikely for a chef of DiSpirito’s caliber, that’s his point. DiSpirito is a chef without a restaurant, leaving him to cook like the rest of us. And he’s finding he likes it.

“I’m pretty pleased with what it’s like to not have to worry about the day-to-day of running a restaurant,” he said. “I get to cook more than ever, and I get to do it for the reason that matters, to enjoy other people.”

Shrimp Parmigiano With White Beans And Olives

Recipe adapted from “Rocco’s Real Life Recipes” by Rocco DiSpirito (Meredith Books, 2007).

2 cans (15 ounces each) cannellini beans

½ cup olive bruschetta topping or other olive condiment (such as tapenade) (see shopper’s note)

Sel et poivre noir fraîchement moulu

2 cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge

1½ pounds medium shrimp, peeled, veins and tails removed

1 cup grated Parmigiano-Reggiano cheese

¼ cup chopped fresh flat-leaf parsley

To prepare beans: In large sauté pan over medium-high heat, combine beans, marinara and olive topping. Assaisonnez avec du sel et du poivre. Mettre de côté.

To broil shrimp: Meanwhile, preheat broiler to high. Brush foil-lined broiler pan with oil. Arrange shrimp on foil. Season lightly with salt and pepper. Sprinkle shrimp evenly with cheese. Place shrimp under broiler for 3 to 5 minutes or until cheese bubbles and turns golden brown.

To serve: Divide beans among 4 large bowls. Set shrimp over them. Saupoudrer de persil. Servir.

Shopper’s note: If you can’t find olive spread, use chopped olives.


With new cookbook, lessons learned, Rocco DiSpirito attempts a comeback

NEW YORK – Rocco DiSpirito presents a cautionary tale for all those would-be celebrity chefs.

Sometimes, fame plays hard. And it won’t hesitate to take you down, no matter how serious your kitchen cred. So it was with DiSpirito, who in a flash went from culinary superstar to reality TV burnout.

But DiSpirito’s story is un-finished. And the moral may yet be that tenacity and talent can triumph.

“I’ve learned a couple of important things along the way,” he said recently while cooking from his new book, “Rocco’s Real Life Recipes” (Meredith Books). “No. 1, don’t bite off more than you can chew. That’s been a pretty big lesson for me.”

These days, DiSpirito is chewing far less. His restaurants and television show are gone. His new cookbook got a quiet rollout. And he’s spending time with family and friends while doing charity work.

It’s an unlikely formula for a relaunch, and it might just work.

For years, DiSpirito was amazingly surefooted. In 1997, he opened New York’s Union Pacific restaurant to acclaim. Food & Wine magazine named him “Best New Chef” in 1999. A year later, Gourmet magazine called him the nation’s most exciting young chef.

In 2003, he starred in an NBC reality show, “The Restaurant,” which would chronicle the opening of a second eatery, Rocco’s 22nd Street. A year later, his cookbook, “Flavor,” won a James Beard award.

Then, things crumbled. The show and new restaurant started strong but soon were shuttered, thanks partly to infighting between DiSpirito and his business partner. Meanwhile, DiSpirito left Union Pacific, and a new cookbook got panned.

“I thought our differences could be overcome. In some ways, they were more true to themselves than I was,” DiSpirito said of his business partners from that era. “I should have been honest with myself.”

A few years of wound licking later, a newly buff DiSpirito is inching his way back. He has made guest appearances on Bravo’s “Top Chef” and NBC’s “Today” show, has a new cookbook and is in talks for a new television show.

“If Rocco genuinely gets back to wanting to cook, then he will have a comeback ahead of him,” said Dana Cowin, editor in chief of Food & Wine magazine. “To me, that’s where he shines. He is a great cook.

“But that requires focusing on a single project and putting his passion – and he has a lot of passion – into one project.”

Informing DiSpirito’s re-launch attempt is a new mission – returning people to the kitchen. And he sounds practically evangelical talking about the triumvirate of food, family and friends.

He praises America’s growing focus on artisanal and high-quality ingredients, but he worries it can border on obsession, which ultimately detracts from what he considers the real value of cooking and eating. “Which is being with people.”

This isn’t groundbreaking stuff, and DiSpirito acknowledges he is entering a crowded field.

“There definitely are a lot of people out there trying to talk to the home cook,” he said. “But there aren’t a whole lot of professional chefs out there doing it.”

He’s using those skills – learned when he was 16 at the Culinary Institute of America and honed in restaurants from Paris to Boston – to show that everyday ingredients can produce at home the “lusty, big, powerful” flavors people expect from restaurant cooking. Which might make the new DiSpirito equal parts Rachael Ray and Gourmet magazine.

What remains to be seen is whether that’s what people want. It’s her everyman appeal that pushed Ray to the top. Americans associate culinary high rollers like DiSpirito with fussiness and may not feel his tricks belong in their kitchens.

Perhaps anticipating this, DiSpirito opted for an intuitive approach for his new cookbook, one that simplifies shopping and meal planning and focuses on recipes that take 30 minutes or less to prepare.

He also favors prepared ingredients, often by brand name. This is where the realism slips a bit. Few of the shoppers DiSpirito is targeting are likely to hunt for his favored brand of marinara.

Recipes run from a broiled salmon with miso marmalade to a chicken risotto drawn from instant rice and rotisserie chicken.

If that last item seems unlikely for a chef of DiSpirito’s caliber, that’s his point. DiSpirito is a chef without a restaurant, leaving him to cook like the rest of us. And he’s finding he likes it.

“I’m pretty pleased with what it’s like to not have to worry about the day-to-day of running a restaurant,” he said. “I get to cook more than ever, and I get to do it for the reason that matters, to enjoy other people.”

Shrimp Parmigiano With White Beans And Olives

Recipe adapted from “Rocco’s Real Life Recipes” by Rocco DiSpirito (Meredith Books, 2007).

2 cans (15 ounces each) cannellini beans

½ cup olive bruschetta topping or other olive condiment (such as tapenade) (see shopper’s note)

Sel et poivre noir fraîchement moulu

2 cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge

1½ pounds medium shrimp, peeled, veins and tails removed

1 cup grated Parmigiano-Reggiano cheese

¼ cup chopped fresh flat-leaf parsley

To prepare beans: In large sauté pan over medium-high heat, combine beans, marinara and olive topping. Assaisonnez avec du sel et du poivre. Mettre de côté.

To broil shrimp: Meanwhile, preheat broiler to high. Brush foil-lined broiler pan with oil. Arrange shrimp on foil. Season lightly with salt and pepper. Sprinkle shrimp evenly with cheese. Place shrimp under broiler for 3 to 5 minutes or until cheese bubbles and turns golden brown.

To serve: Divide beans among 4 large bowls. Set shrimp over them. Saupoudrer de persil. Servir.

Shopper’s note: If you can’t find olive spread, use chopped olives.


With new cookbook, lessons learned, Rocco DiSpirito attempts a comeback

NEW YORK – Rocco DiSpirito presents a cautionary tale for all those would-be celebrity chefs.

Sometimes, fame plays hard. And it won’t hesitate to take you down, no matter how serious your kitchen cred. So it was with DiSpirito, who in a flash went from culinary superstar to reality TV burnout.

But DiSpirito’s story is un-finished. And the moral may yet be that tenacity and talent can triumph.

“I’ve learned a couple of important things along the way,” he said recently while cooking from his new book, “Rocco’s Real Life Recipes” (Meredith Books). “No. 1, don’t bite off more than you can chew. That’s been a pretty big lesson for me.”

These days, DiSpirito is chewing far less. His restaurants and television show are gone. His new cookbook got a quiet rollout. And he’s spending time with family and friends while doing charity work.

It’s an unlikely formula for a relaunch, and it might just work.

For years, DiSpirito was amazingly surefooted. In 1997, he opened New York’s Union Pacific restaurant to acclaim. Food & Wine magazine named him “Best New Chef” in 1999. A year later, Gourmet magazine called him the nation’s most exciting young chef.

In 2003, he starred in an NBC reality show, “The Restaurant,” which would chronicle the opening of a second eatery, Rocco’s 22nd Street. A year later, his cookbook, “Flavor,” won a James Beard award.

Then, things crumbled. The show and new restaurant started strong but soon were shuttered, thanks partly to infighting between DiSpirito and his business partner. Meanwhile, DiSpirito left Union Pacific, and a new cookbook got panned.

“I thought our differences could be overcome. In some ways, they were more true to themselves than I was,” DiSpirito said of his business partners from that era. “I should have been honest with myself.”

A few years of wound licking later, a newly buff DiSpirito is inching his way back. He has made guest appearances on Bravo’s “Top Chef” and NBC’s “Today” show, has a new cookbook and is in talks for a new television show.

“If Rocco genuinely gets back to wanting to cook, then he will have a comeback ahead of him,” said Dana Cowin, editor in chief of Food & Wine magazine. “To me, that’s where he shines. He is a great cook.

“But that requires focusing on a single project and putting his passion – and he has a lot of passion – into one project.”

Informing DiSpirito’s re-launch attempt is a new mission – returning people to the kitchen. And he sounds practically evangelical talking about the triumvirate of food, family and friends.

He praises America’s growing focus on artisanal and high-quality ingredients, but he worries it can border on obsession, which ultimately detracts from what he considers the real value of cooking and eating. “Which is being with people.”

This isn’t groundbreaking stuff, and DiSpirito acknowledges he is entering a crowded field.

“There definitely are a lot of people out there trying to talk to the home cook,” he said. “But there aren’t a whole lot of professional chefs out there doing it.”

He’s using those skills – learned when he was 16 at the Culinary Institute of America and honed in restaurants from Paris to Boston – to show that everyday ingredients can produce at home the “lusty, big, powerful” flavors people expect from restaurant cooking. Which might make the new DiSpirito equal parts Rachael Ray and Gourmet magazine.

What remains to be seen is whether that’s what people want. It’s her everyman appeal that pushed Ray to the top. Americans associate culinary high rollers like DiSpirito with fussiness and may not feel his tricks belong in their kitchens.

Perhaps anticipating this, DiSpirito opted for an intuitive approach for his new cookbook, one that simplifies shopping and meal planning and focuses on recipes that take 30 minutes or less to prepare.

He also favors prepared ingredients, often by brand name. This is where the realism slips a bit. Few of the shoppers DiSpirito is targeting are likely to hunt for his favored brand of marinara.

Recipes run from a broiled salmon with miso marmalade to a chicken risotto drawn from instant rice and rotisserie chicken.

If that last item seems unlikely for a chef of DiSpirito’s caliber, that’s his point. DiSpirito is a chef without a restaurant, leaving him to cook like the rest of us. And he’s finding he likes it.

“I’m pretty pleased with what it’s like to not have to worry about the day-to-day of running a restaurant,” he said. “I get to cook more than ever, and I get to do it for the reason that matters, to enjoy other people.”

Shrimp Parmigiano With White Beans And Olives

Recipe adapted from “Rocco’s Real Life Recipes” by Rocco DiSpirito (Meredith Books, 2007).

2 cans (15 ounces each) cannellini beans

½ cup olive bruschetta topping or other olive condiment (such as tapenade) (see shopper’s note)

Sel et poivre noir fraîchement moulu

2 cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge

1½ pounds medium shrimp, peeled, veins and tails removed

1 cup grated Parmigiano-Reggiano cheese

¼ cup chopped fresh flat-leaf parsley

To prepare beans: In large sauté pan over medium-high heat, combine beans, marinara and olive topping. Assaisonnez avec du sel et du poivre. Mettre de côté.

To broil shrimp: Meanwhile, preheat broiler to high. Brush foil-lined broiler pan with oil. Arrange shrimp on foil. Season lightly with salt and pepper. Sprinkle shrimp evenly with cheese. Place shrimp under broiler for 3 to 5 minutes or until cheese bubbles and turns golden brown.

To serve: Divide beans among 4 large bowls. Set shrimp over them. Saupoudrer de persil. Servir.

Shopper’s note: If you can’t find olive spread, use chopped olives.


Voir la vidéo: Dossier du Jour: Manger sain quand on est pressé: un pari impossible? (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Nim

    C'est dommage que maintenant je ne peux pas exprimer - je suis en retard pour une réunion. Je reviendrai - j'exprimerai nécessairement l'opinion sur cette question.

  2. Dojin

    Invite, où je peux lire à ce sujet?

  3. Line

    Cette phrase est à peu près



Écrire un message